Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A plusieurs reprises il fut question de ce travail qui est à la base de toutes mes réalisations.
Il faut noter tout de suite cependant qu'il ne s'agit pas seulement d'ébauches pour la préparation des toiles ou tableaux.
Le site viapictura.com en donne un aspect dans quelques suites, couvrant plusieurs décennies.
Il est possible de revoir le site  et visiter diverses séries de dessins assemblés selon un répertoire précis.

 

------------------------------------

 

"Mes dessins" constituent en réalité une oeuvre à part entière qui se déroule continuellement sur plus de 30 ans. Pour mémoire,  je citerai 2000 dessins abstraits (format A4) sur 2 ans ou bien des dessins à la plume en grandes dimensions (150cm x 120.)

undefined

Ainsi, au fil du temps, outre les dessins préparatoires ou de recherche, des suites se sont constituées et peuvent être répertoriées selon une nomenclature précise allant de la composition mythologique ou biblique et évangélique à la figuration surréaliste ou symboliste jusqu'à des séries actuelles sur la vie, la mort ou encore dans des bestiaires soit naturalistes soit monstrueux ou zoomorphes ou bien encore sur l'espace avec des cosmogonies fantastiques.

undefined

Actuellement le répertoire abordé est relatif au domaine des Curiosités et des Vanités, aux monstres mais aussi à la mythologie avec les amours des dieux et à l'évocation des anges à travers l'histoire.

               Certains parmi ces dessins( format A4) sont choisis et répétés selon des variations colorées mais aussi inversés.( Il en a été question dans un article précédent ou tel dessin a connu jusqu'à 10 variations.)

               Un projet est de réaliser en grandes dimensions des compositions de 2 mètres, au crayon de couleur et à l'encre, inspirées de certains de ces dessins.
Certains de ces dessins en grandes dimensions peuvent alors être encollés et préparés puis travaillés a tempéra et certains aboutiront au tableau..
Les procédés de la tempéra assurent une grande liberté mais leur originalité est toujours sous tendue par une mise en oeuvre pointue du dessin.

undefined

La grande liberté et originalité de ces pratiques est de ne pas dissocier le dessin , la composition et la matière couleur, toutes données qui s'imbriquent les unes dans les autres et s'engendrent naturellement.

Il est parfois difficile de comprendre ce processus qui demande une  expérience et une attention profonde aux mystères de la  peinture depuis les enluminures des miniatures persanes, aux évangéliaires enluminés et  au métier tout de transparence de Breughel, jusqu'aux esquisses à l'huile sur panneaux de Rubens.

Cette longue expérience est basée sur l 'exercice fastidieux des encollages, marouflages à chaud et sur le dosage des préparations.
Ces pratiques étant étroitement liées à l'originalité du dessin qui est un processus de lumière vers les transparences de la peinture.

Autant de critères difficiles à aborder et qui font que le produit de toutes ces pratiques trouve peu de concurrence sur la scène de l'art.

N.B.
Un exemple caractéristique à méditer :
Certains manuscrits de la Renaissance italienne, comme les manuscrits de St Ambroise, à Milan, présentent des enluminures inachevées.
Dans ces oeuvres on observe les étapes de la réalisation :

- le dessin au trait précis.
- l'ébauche colorée d'ensemble.
- l'exécution finale avec la saturation de la couleur, les dégradés et contrastes.
- et enfin les reflets iridescents des plages colorées et les vibrations spirituelles jouant sur les raies de lumière qui animent les personnages.

R.Dumoux
www.viapictura.com

Tag(s) : #Le dessin