Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 La toile de 5 mètres x 3 (extraite du pictorama) décrite précédemment, relative aux O.G.M. prend la biologie comme sujet et met en question certaines de ses composantes, avec les supports habituels de l'art.

Il existe d'autres pratiques artistiques qui prennent la biologie comme médium en proposant des oeuvres d'art vivantes. Ce sont des pratiques qui reposent sur les mécanismes du vivant.

Dans cet art biologique on peut distinguer deux aspects:
-l'art génétique: c'est la manipulation des gênes et de l'ADN.
-l'art transgénique: c'est l'introduction d'un gêne artificiel dans le patrimoine génétique d'un être vivant, ou le transfert d'un gêne d'une espèce dans une autre.

En art biologique les oeuvres sont encore limitées en nombre.
Citons quelques artistes tels : Gessert, E. Kac, de Ménézès. Leur travail s'intéresse aux relations de l'humain à la technologie, aux modifications que la biotechnologie peut apporter. Ils démontrent la perméabilité entre les espèces et la continuité dans la complexité du vivant, à l'opposé de la fixité de certaines théories.

L'art biologique créé un lien entre Nature et Culture: l'oeuvre appartient à l'une et l'autre.
Il est nécessaire de parler du travail d'Edouardo Kac et de l' impact culturel de la Biotechnologie.

Kac propose la biorobotique: le corps des robots est doté d'éléments biologiques.

Biobot est un robot possédant une composante biologique active.

Puis E. Kac va créer un chien vert fuorescent: c'est la notion d'art tansgénique.

De même la création de Alba: lapin transgénique ayant reçu une protéine vert fluo.

Une autre créature connue est la lapine Albane. (présente dans la toile "les O.G.M.")

Autre oeuvre d' E. Kac: The Eight Day: il anime des créatures vert fluo: poissons souris et plantes. C'est aussi l'invention audacieuse d'un robot biologique et de nouveaux animaux. C'est une nouvelle classe d'objets et d'êtres.

En art transgénique on peut encore évoquer Marta de Ménézès qui opère une modification assymétriques des ailes de papillon.

Les plantes constituent aussi un domaine de prédilection pour l'art biologique.

On peut remonter à Edouard Steichen exposant ses delphiniums à New-York en 1936 (l'horticulture devient un des Beaux-arts) et citer de nos jours les hybridations d'iris dispersés dans la nature de George Gessert ou la recréation d'espèces disparues par Brandon Ballangée.

Joe Davis invente des gênes: il écrit pour communiquer entre tous les êtres et les exta terrestres. Les échanges se font par le biais de codes, d'écritures, mais aussi de l'A.D.N. qui est un langage, les systèmes d'écriture les plus robustes étant les codes génétiques et les bactéries.

La question des plantes pourra être développée de façon plus explicite et en rapport avec notre actualité.

Une remarque est à faire: La guerre 39-45 a évacué la génétique: pendant des années on se souvint de l'eugénisme.
Ce n'est qu'à la fin des années 1980 que la génétique réapparait et il semble qu'elle puisse être à l'origine de nouvelles formes artistiques, sans exclure les formes d'expression habituelles.

R.Dumoux
www.viapictura.com

Tag(s) : #Art génétique