Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

(Avec cet article je reprends le cours de mes notes sur Babylone. (-> aller à l'art. 1)
Ces études cadrent   avec l'ensemble de mon travail pictural, et en particulier avec mon ensemble monumental.
Un nouveau projet est en cours d'études, de dessins et de recherches, qui met en scène la dite Tour de Babel.
De même toutes les réflexions issues de ce rêve babylonien sont en accord avec les idées fondamentales de syncrétisme et de passage ou de communauté entre les civilisations.)

 

La Bible dans la Genèse fait le récit de la construction de la Tour de Babel.
Après le Déluge, les hommes se fixent dans le pays de Shinéar et ils décident d'édifier une tour capable d'atteindre le ciel.
Dieu, inquiet, les punit et institue la confusion des langues. C'est donc une vision négative du mythe qui va se perpétuer.

Dès avant le 16éme siècle il y eut une fascination pour la capacité de l'homme à concevoir d'immenses projets et à les réaliser.


        Le personnage légendaire de NEMROD qui a décidé de ce chantier coupable aux yeux de Dieu, est aussi le libérateur de l'humanité et de toutes les tyrannies, même divines.

        - Depuis le 16éme siécle on observe une conception de plus en plus positive du mythe de la tour de Babel avec cependant la préfiguration des malheurs du temps. C'est pourquoi, à la Renaissance, il y a beaucoup de représentations de tours détruites par le feu du ciel. Telles sont les tours de Brueghel l'Ancien ou d'autres anonymes flamands. Telles sont aussi les gravures de Karel van Mander.

       - Au 17éme s. le mythe s'épuise. On peut cependant citer une figure exceptionnelle qui a représenté la tour de Babel : Athanasius Kircher. Egalement Monsu Desiderio est l'auteur d'une tour de Babel originale.

       - Au 18éme s. les représentations de tours disparaissent au profit de reconstitutrions qui sont un peu des exaltations d'un âge d'or où l'humanité était unie et où les hommes se donnaient la main. Comme dans la tour de Babel de Cl. Boulée de 1781 : les hommes y gravissent la tour selon une grande spirale en se donnant la main.

-------------------------------------
Description historique de la Tour de Babel.


       Très célèbre dans l'histoire de l'humanité cette tour était inévitable dans mon travail et en particulier dans mon ensemble monumental peint (visible sur le site viapictura.com)
       Il s'agit d' une ziggurat typique de Mésopotamie.
Dés l'antiquité, Alexandre s'y était intéressé et a voulu la restaurer.
Depuis le Moyen Age on a essayé de retrouver l'image de ce bâtiment et à la Renaissance on a beaucoup imaginé à ce sujet.

       Pour la description de cet édifice il y a 3 données à envisager : la hauteur, les accès et au sommet la maison du dieu Marduk.

Les données archéologiques proviennent de stèles et de tablettes et permettent d'avancer des plans précis de monuments avec des mesures réelles.
Egalement, l'étude de résistance des matériaux tels la brique,  propose pour la Tour  66 m (contre 90 avant)

 


 

Le monument de la tour de Babel est constitué de :

- 6 terrasses en brique crue revêtue de briques cuites.

- Au dessus de la 6 éme terrasses un temple de 12 mètres, orné de briques émaillées bleu.

- Ce temple de Marduk, maître des dieux, était à 2 étages selon la tradition.

   1- au rez-de  chaussée la salle sacrée de Marduk. Nous en reparlerons car elle est d'une importance majeure dans la cosmogonie céleste et dans l'évolution religieuse vers le monothéisme.
   2- au dessus la salle réservée aux grands prêtres.
Le temple disposait d'une cour couverte éclairée par une lucarne.
 - Les accès étaient assurés par un grand escalier central jusqu'au sommet.
 - Les terrasses étaient pourvues de petits contreforts qui selon la position du soleil donnaient des aspects différents au monument.



       Il reste que la recherche sur la tour de Babel n'est pas finie, mais on a ouvert un dialogue historique et scientifique  autour d'une aventure intellectuelle passionnante et essentielle.

R.Dumoux
www.viapictura.com

image 1 : gravure de 1493, NUREMBER
image 2 : gravure de 1522, LYON
image 3 : gravure de 1767, BOUDET

-> Dossier complet sur les Ziggourat, dont celle de Babylone sur ce site dédié à la Mésopotamie

 

Tag(s) : #Répertoire iconographique