Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

UNE  DECOUVERTE :  L'EPOPEE DE  GILGAMESH


                     En Babylonie on fit une découverte exceptionnelle: après avoir déchiffré l'écriture cunéiforme on (Georg Smith) découvre à Ninive une tablette d'argile dont le récit parut étrange mais aussi familier.

                    Ce récit parlait dans la langue de  Babylone d'un Noé de Mésopotamie qui parle à Gilgamesh , qui est le roi de la ville d'URUK : il lui révèle le mystère des dieux et l'histoire du Déluge.

                    Découverte extraordinaire : c'est  le premier texte de création littéraire dans l'Orient ancien mais c'est aussi un exemple de l'influence déterminante de la littérature mésopotamienne  sur le récit de la Bible.

                    Cette découverte se fit dans les ruines du palais  d'Assurbanipal : des milliers de tablettes avaient été dévastées et on les déposa au British Museum. C'est là que Smith fit sa découverte, des fragments du texte de l'épopée. à partir de multiples fragments on reconstitua 12 tablettes, soit 3000 vers.

On fait paraître une édition de ce texte en 1821 et dès ce moment Gilgamesh prit une grande place dans la lttérature.
Nouvelle édition en 1930 et puis en 2003 l'orientaliste George apporte des compléments importants , mais il manque encore une partie du récit.


 

LE RECIT DE GILGAMESH
 

Gilgamesh est le roi d'Uruk.
 C'est un roi impétueux qui lentement revient à la sagesse et à la raison. Il n'a en tête que son plaisir. Il oblige les hommes à se tenir prêts jour et nuit et les femmes à être à ses services.
Il sera question de rétablir l'ordre à Uruk : pour cela on créé Endiku, homme primitif et sauvage. Il sera outré par la conduite du roi.

                    Et ainsi Endiku et Gilgamesh vont se confronter dans un violent combat où il n'y aura pas de vainqueur et ils deviendront amis.

                    Tous les deux, ils vont partir en expédition vers le Liban et ils veulent tuer le Géant et Démon Humbaba gardien de la forêt des cèdres interdite aux hommes.

                    Ils vont tuer Humbaba et s'emparer de ses richesses.

                   Les dieux sont irrités par les excès aventureux des deux hommes.Et ils mettent fin à la vie de l'un d'eux: ce sera Endiku qui va mourrir. Ce héros aura des funérailles royales.

                    Après les funérailles, Gilgamesh va laisser la ville , le pays et les richesses. et il va errer vêtu d'une peau de lion dans la steppe.
Il est à la recherche de l'être humain ayant atteint l'immortalité. Il ne pense qu'à lui et veut apprendre du Noé de Babylone (Utanapishitm) la manière d'échapper à la mort pour jouir de la vie éternelle.
                       Il erre sans fin, et va aux confins du monde. Les hommes scorpions qui gardent les frontières laissent passer Gilgamesh parce qu' ils voient en lui un dieu.
Il ne peut comprendre ce que veut dire l'immortalité et il veut demander le secret de vie éternelle au Noé de Babylone.

                      Alors Utanapishtim lui raconte comment il fut le seul avec sa famille à échapper au déluge, lui permettant ainsi d'accéder à l'immortalité. Mais l'idée du déluge était concrétisée.
                      Quand à Gilgamesh, il dut abandonner ses espoirs de vie éternelle et rentrer à Uruk. Il sera le plus grand roi de la tradition mésopotamienne.
Il va reconstruire des sanctuaires détruits par le Déluge et rétablir des cultes.
Il va permettre la paix entre les dieux et les hommes qui avait été détruite au moment du Déluge.

                     A partir de Gilgamesh et dans les murs d'Uruk va s'épanouir la grande civilisation de Mésopotamie.

                                 Gilgamesh est le Héros Babylonien.

                     Cette ville d'Uruk a une muraille impressionnante de 9 km, hérissée de tours. Elle est la plus ancienne de Mésopotamie, réalisée au 3 éme millénaire avant notre ère.
                    Toujours dans cette ville en raison des tâches administratives apparaît une innovation: on élabore une écriture.
                   Cette écriture est destinée à faciliter la comptabilité et la planification dans l'administration.

                   C'est à partir d'Uruk que l'écriture commença sa marche triomphale.

                    L'épopée de Gilgamesh conserve le souvenir de ces temps archaïques qui effectivement auraient été marqués par un roi du nom de Gilgamesh.

R.Dumoux
www.viapictura.com

 

Tag(s) : #Répertoire iconographique