Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

    Le travail de recherche, de dessin, de découpes et d'écriture étant fait, s'esquissent alors des projets de composition.
Une composition précise sera arrêtée et agrandie avec précision. Sur ce projet, les détails seront déjà en place avec leurs caractéristiques particulières.

Ce premier projet est ensuite recopié et travaillé à l'aquarelle de façon à obtenir une véritable maquette colorée.
A l'occasion d'expositions, les maquettes colorées des autres toiles sont présentées, donnant une vue de l'ensemble du Pictorama.

 La toile de 5 mètres x 3 étant préparée et encollée, elle est recouverte d'un enduit à la colle (4 couches minces sont nécessaires). Vient ensuite la mise en place à la craie puis au fusain avec plus de précision. Précédemment, l'agrandissement  à partir de la maquette a été fait avec la méthode dite "au carreau".

Le dessin étant modifié, mis au point, commence l'ébauche colorée. Cette ébauche  
détermine la couleur générale de chacune des parties du tableau mais avec des jus légers, très liquides et transparents. Ces jus colorés sont composés de pigments broyés avec un mélange " jaune et blanc d'oeuf " et très dilués de vinaigre.
Ce sont les procédés dits "a tempéra" ( voir sur le site www.viapictura.com sous le lien techniques picturales.)

L'ébauche est une sorte de première impression peu contrastée, réalisée à l'aide de  touches colorées, comme un flocage. Dans certains tableaux de la peinture classique, de David par exemple, ce procédé d'ébauche est remarquable, surtout dans les fonds.

La réalisation picturale commence, morceau après morceau : il s'agit de travailler les couleurs, de les saturer et de faire des contrastes, des lumières. Sur ce fond ébauché la couleur accroche; mais ce sont les mêmes mélanges et broyages avec le jaune et blanc d'oeuf, les pigments étant beaucoup plus concentrés.

La démarche d'exécution est la suivante: dans l'ordre, sont traités d'abord les fonds, puis les architectures ou paysages, puis les grandes figures et enfin les portraits.
Dans tous les cas il s'agit d'une avancée progressive et logique jusqu'aux touches finales et accents et rayons de lumière au petit pinceau.
Ainsi, la toile se réalise morceau après morceau, journée après journée.

La peinture des siècles passés est un enseignement complet, pour ce qui est de la création des grands tableaux: dessin, composition, paysages, figures, costumes, portraits, couleur, ombres et lumières, matière picturale, sens de la richesse du détail.

Certaines toiles ou suites narratives nous interpellent dans ce sens telles les fresques de Pompei, (reflet de la grande peinture grecque disparue.) ou bien les oeuvres de Boticelli, de Mantegna dont les triomphes de César qui sont des grandes toiles peintes a tempéra. on peut encore citer les teleri, grandes toiles peintes de Carpaccio à Venise.
Ces 8 toiles de Carpaccio à la galerie de l'Académie illustrent la vie et le martyre de Sainte Ursule. Le peintre a suivi le texte de la légende dorée de Jacques de Voragine (la vie des saints). Une scène célèbre est l'accueil des ambassadeurs et le départ des navires : c'est une grande fête de la riche Venise à la fin du 15ème siècle.

R.Dumoux
www.viapictura.com


Tag(s) : #Ensemble Monumental Peint