Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
"Alexandre"  - tempera sur toile - 5 mètres x 3 mètres - R. Dumoux


Dans l'antiquité, Alexandre le Grand est une figure majeure car il est le symbole d'une ouverture et d'un esprit de conquête unique. Créant  un lien entre l'Occident et l'Orient à travers l'Asie Centrale, Alexandre peut être considéré comme un esprit moderne.
Pour la réalisation de cette toile, une recherche documentaire historique ou géographique a été faite.

La biographie d'Alexandre (356- 323 av.J.C.) est significative.
Il fut roi de Macédoine à 20ans. Ses expéditions méritent d'être retracées.
Il combattit les Perses et fut vainqueur de Darius 3 sur le Granique et à Issos.Il soumit la Phénicie, conquit l'Egypte et y fonda Alexandrie.
A partir d'une nouvelle campagne contre Darius, il s'enfonce dans l'empire Perse et occupe Babylone, Suse et Persépolis.
Après la disparition de Darius, Alexandre s'empare de la Bactriane et de la Sogdiane.
Puis il va traverser l'Indus et battre le roi indien Poros en 326.
Mais  son armée est mécontente et s'épuise; il va alors regagner Suse et y épouser une fille de Darius.
Enfin, l'année suivante, il meurt de maladie (en 323)

Après lui son empire s'effondre et historiquement ce sera l'époque hellénistique.

L'idée d'une composition est née à la pensée des voyages d'Alexandre, du va et vient entre l'Occident et l'Asie.
 Un mouvement a ainsi été créé dans l'image, en haut, de gauche à droite et en bas, le retour à Suse se fait de droite à gauche.
En haut à gauche de la toile, on distingue Alexandrie et son phare, puis les montagnes arides entourant le Granique et au dessous une vue de Persépolis et de ses villas créées par Darius.

 Pour les murs de Persépolis, un travail particulier des façades a été conçu pour révéler l'ornementation géométrique des céramiques vernissées caractéristiques de cette cité.
Toujours en haut du tableau, derrière Persépolis, et en se déplaçant sur la droite, c'est la bataille qu'Alexandre livre contre Darius. Puis dans les paysages asiatiques verdoyants de l'Inde, une troupe de cavaliers se débat contre les éléphants du roi indien Poros: on remarque le harnachement monumental des éléphants qui portent de véritables tours de combat sur leur dos .

Dans la partie inférieure du tableau, à droite c'est effectivement le roi Poros qui est assis blessé, sur une sculpture de style asiatique, cependant que devant lui, Alexandre le regarde et prépare son retour.
Toute la partie basse du tableau est en effet consacrée à ce retour d'Alexandre à Suse. C'est un retour glorieux avec des trésors, des trophées et des animaux exotiques, des singes  qui gambadent  et tambourinent.
On voit ainsi des porteurs transportant un vase précieux; ils suivent le char d'Alexandre dont les éléphants sont richement caparaçonnés. Ils défilent ainsi devant les autels d'argent , sur un sol jonché de couronnes de fleurs. C'est un retour triomphal.

Sur le centre gauche, s'achève la grande expédition, puisque c'est la mort d' Alexandre, après ce retour et son mariage avec une fille de Darius.

Cette composition est complexe, mais elle se lit aisément si l'on prend en compte ce mouvement d'aller et retour dans la composition.
Cette réalisation met en oeuvre des architectures caractéristiques, des paysages d'Asie ou de la Grèce, des scènes animalières, des costumes ou drapés particuliers.
Il s'agit d'une somme documentaire d'éléments qu'il fallait retrouver dans leurs formes et dans leurs couleurs.

R.Dumoux

www.viapictura.com

Tag(s) : #Ensemble Monumental Peint