Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Grèves et mouvements sociaux au 19éme siècle"
 - Toile de 5 m x 3m extraite du Pictorama -

Cette toile décrit un groupe en mouvement sur fond de paysage industriel au 19 ème siècle.
Au centre, la figure féminine de noir vêtue porte le drapeau tricolore, donnant  à la composition une couleur de revendication sociale.
Il s'agit bien en effet d'ouvriers défilant à l'occasion d'une grève.

La révolution technique et industrielle a transformé la société. Des populations laborieuses  constituent des villes importantes où la plupart des gens sont ouvriers de grandes usines.
 On assiste à la naissance de nouvelles classes sociales, les ouvriers et la bourgeoisie d'autre part.
 Conséquence de l'industrialisation: l'exode rural sera le moteur de l'urbanisation. Ce sera l'origine  des problèmes relatifs aux conditions de vie et du travail mal payé. Les ouvriers sont astreints à des horaires et à des conditions très difficiles, à l'insécurité; on exploite les femmes et les enfants, dans les sardineries par exemple. L'homme est ressenti comme esclave attaché à la machine.
 D'autre part, jusqu'au début du 19ème, coalition et grève sont des délits et les actions ouvrières sont illégales et réprimées.
Néanmoins il y eut des révoltes spontanées, dont certaines très importantes, dans les usines textiles en Angleterre, dans les tissages Jacquard ou bien chez les ouvriers de la soie, les Canuts à Lyon.

La découverte de la misère des ouvriers va faire naître les idées socialistes.
A partir des années 1830 on dénonce l'exploitation de l'homme par l'homme.

En Angleterre Robert Owen créé une communauté modèle de travailleurs.
Charles Fourier imagine les coopératives et les phalanstères et Pierre Proudhon accuse le capitalisme de voler une partie du travail des ouvriers.

Des penseurs socialistes publient: Marx et Engels écrivent le Manifeste du parti communiste (1848). Marx appelle à la révolution ouvrière.

Des partis sont créés: l'association des travailleurs en Angleterre. Le parti Travailliste est fondé en 1900.
En Allemagne ce sera le parti Démocrate et en Russie, le parti Social Démocrate animé par Lénine et fidèle à Marx. Et en France, c'est le parti socialiste unifié qui préconise la Révolte comme la Réforme pour instaurer le socialisme.
En fait l'action ouvrière pour l'amélioration des conditions de vie est mieux reconnue et organisée.

Cette toile de 5 mètres se réfère à l'organisation de mouvements et de grèves, sous couvert d'engagement politique et de reconnaissance syndicale.

Un coup de grisou, la catastrophe de Courrières en 1906, est à l'origine des grèves de mineurs du Nord et du Pas de Calais. De même, aux mines du Creusot et de Montceau les Mines il y eut des manifestations et des grèves importantes. (Les toiles de Adler et de Bonhommé en témoignent.)

C'est le sujet de ce tableau :
Des ouvriers, des compagnons, des femmes et des enfants se déplacent sur le carreau de le mine entre des tas de charbon et les rails des wagons. Ils sont parfois munis d'outils agraires ce qui est manifeste de leur origine rurale.
A l'arrière plan des wagons se sont remplis de charbon.
Tout près, les bâtiments de la mine et un puits  évoquent une architecture religieuse.A l'évidence la conception architecturale des bâtiments industriels du 19 ème siècle s'inspire des modèles du passé. Curieusement les fenêtres en plein cintre s'illuminent d'un feu rougeoyant  et  deviennent les verrières de l'ère industrielle.
Le ciel est chargé de fumées, les murs se noircissent, la poussière du charbon et la fumée des combustions sont envahissantes et annoncent une pollution grandissante qui aura ses conséquences sur le climat et la santé de l'homme.

R.Dumoux
www.viapictura.com

Tag(s) : #Ensemble Monumental Peint