Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Du Romantisme à nos jours.

Si à la Renaissance il y eut une sorte de fusion de l'artiste et du savant,
 plus tard, au moment du romantisme, on va opposer intuition et savoir objectif.

- Avec Newton, la science et son savoir objectif se développe. il invente l'attraction universelle qui régit les planètes. Newton professe la méthode expérimentale qui doit se déduire des phénomènes.
Il refuse le chant des sphères et autres hypothèses physiques ou métaphysiques.

- Newton sera rejeté par Goethe et William Blake.

- Blake, dans un tableau célèbre que nous avons vu au Louvre, le représente assis au fond du matérialisme, armé d'un compas.

- Goethe élabore son traité des couleurs qui est anti-newtonien: il n'analyse pas la lumière de façon rationnelle mais créé une théorie symboliste de la couleur basée sur des associations philosophiques.
Les couleurs ont un pouvoir psycho-psychique.

 Le Romantisme devient la plus belle expression de ces conceptions opposées au rationalisme et on va renouer avec les sphères des néo-platoniciens dont nous avons parlé.

Les tableaux de P. Otto Runge évoquent les sphères célestes.
Turner va s'attaquer à la démarche de Newton avec le flou et l'insaisissable : il n'y a plus de perspective et l'espace est sans limite.

C'est le Kunstchaos romantique de Turner et de Friedrich qui met en cause le sujet précis  forgé par les Lumières.
A la connaissance quantifiable, on oppose le Sublime.: la peinture romantique est éprise de spectacles grandioses ou terrifiants: montagnes océans, cieux, infinis.

- En 1764, Kant, va faire l'inventaire des sujets sublimes: la nuit, les phénomènes de la nature, le cosmos sont sublimes.
Dans l'art actuel, certaines visions du cosmos sont sublimes.
La pensée de Kant s'adapte aux idées actuelles.

- Yves Klein qui voulait signer le ciel de Nice renoue avec le projet de fusion cosmique du romantisme. De façon ironique ou critique par rapport à la science exacte.
D'ailleurs il parle de l'astronome Herschell et dit : " ce n'est pas avec des spoutniks que l'homme va conquérir l'espace mais en l'habitant en sensibilité."  Sans perdre de vue, cependant,  l'importance des spoutniks.
Klein va réaliser des architectures de l'air pour retrouver un paradis terrestre .
Après les anthropométries, il va réaliser des naturemétries qui mettent en rapport des végétaux et des météores.
Comme les romantiques, Klein est à l'encontre de Newton et il dit : "nous deviendrons aériens, nous connaîtrons la force d'attraction vers l'espace et nous léviterons en totale liberté physique et spirituelle."

D'autres artistes du sublime moderne travaillent à partir de documents scientifiques.     
 Thomas Ruff par exemple fait des clichés parfaits du ciel étoilé.

D'autre part il existe une appropriation de documents  scientifiques par Knobel, Ruff et Malin.

- Ruff utilise aussi des photos d'archives de l'European Southern Observatory. Par son appropriation, il fait de ces images des oeuvres sublimes et créé une distance avec l'aspect scientifique de départ.
- Il faut remarquer en particulier les diapos très colorées de Malin telles, "galaxie spirale" de 1985 ou "nébuleuse d'Orion" de 1979.
Il s'agit de l'appropriation de documents scientifiques et de leur transfert dans le musée pour en révéler les valeurs symboliques.

Les artistes du Sublime moderne désignent le cosmos comme un espace essentiel et irréductible.
C'est un parallèle avec l'art romantique que nous apporte ces images cosmiques,
comme la peinture des nuages et de tout motif immatériel.

Il y a une relation privilégiée entre la chambre obscure des peintres  du 16 ème siècle, la photo et l'astronomie: photographie et observation cosmique sont génétiquement liées.
Enfin, il faut citer un certain nombre d'artistes qui voient dans la conquête spatiale un enthousiasme technologique.

Daumier, en 1857, s"était déjà intéressé au passage de la comète .
Aujourd'hui ce sont Foncuberta ( constellations d'insectes), Colson ou Kabakov qui en 1988 fait une installation ironique importante: "L'homme qui s'est envolé dans l'espace."
Il y eut avant une grande attraction sidérale pour les artistes révolutionnaires:
Malevitch, Tatline, Rodtchenko, Gontcharova et aussi de Tchachnik, les architectures suprématistes.

Enfin, et nous en avons parlé, Celmins, Even, Monory, peignent à partir des photos  scientifiques du cosmos. De même que certaines toiles de 5 mx 3 du Pictorama créent des images composées ou des recompositions de vues de l'espace.

 


"Espace 3" - tempera sur toile - 5 mètres x 3 mètres R. Dumoux


La peinture se trouve réactivée et au 1er plan dans cette relation avec la photo et
l'astronomie.

Aujourd'hui, le télescope Hubble peut transmettre 75 000 images des confins du cosmos. Il effectue une révolution autour de la terre toutes les 95 minutes.
Il sera remplacé en 2013 pour de meilleures performances, permettant à la science un plus grand rapprochement des confins de l'univers.

R.Dumoux

www.viapictura.com

Tag(s) : #Art et Espace