Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Lune (art. 2)
 


"Espace4" (détail) - tempera sur toile - 5 mètres x 3 mètres - R. Dumoux


A partir des années 50 on se préoccupa d'aborder ou d'approcher de notre satellite pour mieux l'observer.  (au lieu de l'étudier uniquement à partir du télescope et des vues photographiques comme auparavant.)
On pensa mettre en orbite des télescopes mais finalement on choisit d'envoyer des instruments d'optiques sur la lune.

- Les 1ères expéditions lunaires pour obtenir des informations visuelles étaient très primitives: celles du programme Ranger. Il s'agissait de tirer sur des points précis de la lune, des fusées munies d'une caméra et qui finissait par s'écraser sur le sol lunaire. C'est pendant le dernier quart d'heure avant l'écrasement que la caméra enregistrait et envoyait à terre des images.

- Puis après Ranger, on développa des atterrissages en douceur, entre 1966 et 1968.
Le 1er atterrissage fut Russe avec Luna en 1966.

- Il y eut ensuite le programme  Surveyor: le but était d'obtenir des photos en gros plan à l'aide d'une sorte de périscope permettant des panoramiques directement transmis à la terre.
Ainsi on connaît les illustres montages de petites photos qui assemblées constituent de grandes mosaïques. Ainsi 300 mosaïques ont été réalisées à partir des images de Surveyor.

 - Autre programme en 1966-1967: les sondes de Luna Orbiter ont fourni des cartes détaillées de 99% de la surface de la lune. Grâce à une grande sophistication technique (intégration du développement de film et d'un scanner pour transmettre à la terre)  Luna Orbiter réalisa 1600 photos.
(Luna Orbiter nous a donné entre autres la 1ère photo de la terre vue de la lune)

Au départ la Nasa n'avait pas inclus la photo dans la mission des astronautes. Cependant John Glenn en 1962 dans un vol apporta un appareil et à partir de là, la photo devint un élément important du vol habité. L'appareil était fixé sur la poitrine des astronautes qui devaient prendre des clichés.
Au moment du vol Apollo, il était question d'explorer le relief lunaire, de prendre des photos de roches lunaires et de blocs rocheux datant de milliards d'années.
Ces photos d'Apollo rappellent les photos de l'Ouest Américain: c'est une désolation magnifique avec des paysages grandioses.
Avec Apollo 17,  Cernan donne une vision de la Terre depuis la Lune: il parle de la beauté de la terre des océans, des teintes multiples de Bleu et du noir de l'espace alentour. Il est debout sur la lune à contempler la terre.

Toutes ces images photographiques de la lune  ont eu des antécédents dessinés, gravés .
On ne peut oublier les gravures extraordinaires représentant le sol lunaire par Claude Mellan vers 1636.
Il faut signaler aussi de 1805, la planisphère lunaire de John Russell ainsi que les 12 phases de la lune de Warren de la Rue.

Enfin, en contrepartie aux aspects scientifiques de l'observation lunaire, il faut maintenant se rapporter aux 6 dessins pour le voyage dans la lune de Méliès, qui restent une source de merveilleux et un exemple de créativité.

R.Dumoux
www.viapictura.com

Tag(s) : #Art et Espace