Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

- L'anormal. Les monstres. (le corps monstrueux).

 Plusieurs articles précédents de ce blog sont consacrés au corps et à ses expressions.
 Le plus souvent il a été question du corps sous l'angle des proportions, des variations, des canons et de l' harmonie.

 Cependant en parcourant l'art moderne et contemporain il existe de nombreux exemples de  défiguration, de difformités de la figure humaine.

 Depuis Picasso et Bacon le visage humain a subi des éclatements et des distorsions.
Le réalisme espagnol, dès le 17ème siècle, met en scène des corps rabougris, des têtes souveraines qui sont des nains. Ce sont les nains de Velasquez, Goya ou Murillo qui seront repris par Picasso: le bobo, l'idiot, le bouffon. C'est le désordre des formes, l'animalité qui fait surface.
 
 De nos jours on connaît les déformations et les monstres de Damien Hirst, de Dinos et Jack Chapman. Sont apparus sur le devant de la scène les êtres composites de Thomas Grunfeld comme les  monstres de l'art bio-technologique.
Le Body building peut aussi nous questionner sur ce problème.

L'auteur de ce blog, R.Dumoux, peintre présenté par le site viapictura.com est le créateur d'une multitude de dessins  figuratifs. Une série importante est consacrée à la difformité, à l'anormalité dans ses catalogues de janvier et février 2002.
Ces dessins sur le corps prennent leur source dans la figure de Silène et des Bacchanales : on y voit des cortèges de gros personnages avec des animaux grotesques. Ou bien Silène aux plis de chair adipeux, est assis sur le globe du monde, accompagné de son âne. Ou encore le roi Pallas, effondré de lourdeur dans son palais plein de vertus est porté par de maigres sujets.
Puis on découvre dans cette série  des figures composites et hybrides, des hommes poilus, des familles poilues ou un homme-animal à 4 pattes.


"Famille d'hommes poilus" - dessin 21 x 29 cm - 2002 - R. Dumoux

 

Enfin ce sont les métamorphoses monstrueuses et les difformités avec les siamois ou les enfants à 2 têtes .
Cette série se termine par des pages de dissections et d'anthropophagie.

Dès le 1er siècle, Horace décrit la façon dont un peintre va créer un hybride, en assemblant le visage d'une femme, un cou de cheval et en appliquant des plumes sur divers membres qui se terminent en poisson noir.

Plusieurs articles seront consacrés à ce problème de l'anormal et du difforme.
Dans le prochain article il sera question de la prise de conscience de la difformité et de sa représentation au public. Puis on verra comment cette présentation prendra des aspects scientifiques parallèlement à une sensibilité nouvelle et une compassion au corps difforme.
Enfin dans un autre article on assistera à la disparition de cette présentation de l'anormal pour une prise en compte du handicap. Cependant que les monstres vont persister jusqu'à nous, mais sous une forme créative et optique.

Ce thème de l'anormalité est vaste mais passionnant car il fait partie intégrante des problèmes de notre société actuelle.

R.Dumoux
www.viapictura.com

Tag(s) : #Répertoire iconographique