Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le 17 ème siècle. Le siècle du Léviathan. (art.2)

"Le 17ème siècle. Le siècle du Léviathan" - maquette colorée de la toile de 5 mètres - R. Dumoux


Dans l'article précédent nous avons situé l'atmosphère de désastres et de calamités qui régnait au 17ème siècle.
Ces descriptions ont permis de dessiner des personnages, des actions, qui ont abouti à une composition précise.
 
Cette composition se déploie sur la toile de fond d'une architecture inspirée de Versailles. L'architecture royale servait de cadre à des fêtes et festivités grandioses et fréquentes. Sur ce fond, les figures aristocratiques sont ici remplacées par des scènes de crime, de viol ou de dépouillement.

- A l'avant scène, des marches ou un podium introduisent à un théâtre aux rideaux spectaculaires, un théâtre improvisé, jouant le triomphe de l'Eucharistie ou saint Janvier sauvant Naples du Vésuve et imposant le crucifix.

- A gauche, en opposition à ce théâtre, un  guerrier avec son étendard semble ordonner les scènes d'exactions qui se déroulent sous nos yeux. Ce chevalier est posté devant un monticule rocheux, réceptacle du diable et lieu de pendaison comme dans les désastres de la guerre de Jacques Callot.

- Dans cette mise en scène, les "acteurs" figurent des scènes d'assassinat, de vol ,viol ou pleurs. On distingue des armes, une bourse arrachée, des vêtements épars et enfin un enfant au sol, tout droit sorti d'un massacre d'innocents.
A l'arrière plan, devant la façade du château, des militaires s'exercent au maniement des armes alors que d'autres semblent procéder à des exécutions.
(Divers éléments figurés sont dessinés car pouvant entrer dans la composition à un moment ou un autre: tonneau, sacs renversés, rats, cheval renversé, armes..)


Pour cette composition, les décors (monument classique, escalier, colonne ou drapés et brocards),  assemblages de figures ou groupes symboliques, de nombreux dessins ont été effectués, qui d'ailleurs furent repris pour d'autres compositions, gravées ou peintes.

En conclusion il apparait que ce 17ème siècle ressemble à un écrin royal ciselé d'or et servant de théâtre à "la vie de l'homme qui est un long calvaire".
Ces deux aspects contradictoires  sont déjà l'amorce de la fin de l'Ancien Régime et débouchent inévitablement sur une ère nouvelle, le Siècle des Lumières dont il a été question dans un article à propos de la toile sur le 18 ème siècle..

R.Dumoux
www.viapictura.com

 

Tag(s) : #Ensemble Monumental Peint