Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'idée de cabinet de curiosité a déjà été abordée dans un article précédent relatif aux collections.
Et relativement aussi à mon travail fait de collections de tableaux, de grandes toiles peintes de 5 mètres, comme  de multiples dessins ou d'objets étranges récoltés dans la nature.

 

photo R. Dumoux

 
---------------------------------------


          Jusqu'au 3 sept 2007, à Vienne une exposition majeure au muséum d'histoire naturelle présente les collections des cabinets de curiosité de Rodolphe 2 de Habsbourg.
(En ce moment la Biennale de Venise (Quand le temps devient art au Palazzo Fortuny) accorde une attention à cette question.)
C'est donc aussi au titre de l'actualité que j'écris cet article sur les curiosités.

 "Vanité des vanités tout n'est que Vanité" : Dans les cabinets de curiosité, le temps est partout à l'oeuvre.

 L'approche des Vanités conduit  à considérer tout ce qui touche aux objets et à leur collection.
Plusieurs articles importants seront consacrés à ce thème. Pour l'instant, je ne ferai que la définir historiquement et géographiquement, avec divers aspects de ses composants.
 
   Comme nous l'avons noté dans le 1er article sur les curiosités, on peut observer dans certaines demeures, des lieux étranges, en Europe, du Nord au Sud, à la fin de la Renaissance.
                            Ces endroits sont cachés ou visibles dans les résidences royales ou chez les apothicaires.
Les cabinets de curiosité sont un capharnaüm sur les murs et les plafonds avec des meubles de rangement, des rayons, des cassettes. On y trouve des objets d'ivoire, des crânes de singe ou d'oiseaux, des cornes de licorne. La Nature se mêle à l'art.

                            A notre époque, depuis 20 ans, on voit resurgir les cabinets de curiosités.Et ils ont parfois une grande influence sur la création artistique.
    


photo R. Dumoux

                                     -----------------------------------------------------------

     Chronologiquement, il est intéressant de dresser une sorte d'inventaire des cabinets de curiosités au cours des siècles.
(Dans d'autres articles il sera question de certains exemples de cabinets décrits dans le détail.)
                              - Avant les cabinets de curiosité, les trésors des églises (ex : le trésor de St Denis) comme les collections privées (comme celle de Jean du Berry) sont les préfigurations des cabinets.
Les trésors rassemblent des reliques, fragments à valeur magique..

                              - On pourrait citer parmi les antécedents, également les trésors des temples grecs.

                             - Un tableau de Jean de Breughel sur les 5 sens représente la vue: il est l'équivalent d'un cabinet et il présente des coquillages, des instruments scientifiques, globe, sphère armillaire, télescope ou antiquités et bustes romain. En somme il regroupe des Naturalia et des Artificialia.

                             - 1er exemple d'importance: le musée de Ferrante Imperato apothicaire à Napoli (1599) Il a aussi un catalogue énumérant son contenu: livres, bocaux, coquillages , créatures au plafond.

                            - Le studiolo de François 1er.
C'est une pièce hermétique du Palazzo vecchio avec des peintures, des cadres, des niches et écrins.

                           - Le cabinet de Francesco Calzolari. (1622) où mammifères oiseaux et poissons sont suspendus au plafond. Les étagères sont encombrées d'objets naturels et de d'oeuvres artistiques soignées.

                          - Le cabinet du Danois Ole Worm: il est réservé aux naturalia mais il accorde aussi une grande place à des sujets de curiosité tels que le latin, la physique, la médecine, les runes et antiquités danoises.

                          - Le Kunst und naturalien Kammer de Halle en Allemagne, est le cabinet le mieux conservé qui nous reste. Il avait un rôle éducatif et il se développa à partir d'objets d'anciens élèves devenus missionnaires: objets orientaux, coquillages, minéraux, fossiles, coraux.

                            - Le cabinet de Manfredo Settala, à Milan 1666. L'un des plus riches avec un catalogue. (il fera l'objet d'un chapitre particulier)

                             - La collection impériale de Vienne: il est composé de tableaux dans la partie supérieure et au dessous dans les vitines,ce sont des ivoires, oiseaux de paradis etc.

                            - Le cabinet de Ferdinand II au château d'Ambras au Tyrol (1550-1575) connu pour ses hommes poilus. Nous en reparlerons ultérieurement.

                             - En Angleterre il faut noter les Naturalia de John Tradescant. Il collectionne des espèces botaniques et il va créer un jardin médicinal.
 Cette collection sera léguée à Elias Ashmole qui va l'enrichir avec des coquillages, des oiseaux, des oeuvres d'art, des Bouddhas ou des costumes amérindiens.

                             - En Italie encore Cospi Ferdinando assemble des pièces rares pour servir l'histoire. Homme d'affaire des Médicis, il collectionne les antiquités romaines, étrusques, égyptiennes.

                             - A Bologne , c'est Ulysse Aldovrandi, personnage hors norme de la curiosité car il cherchait un échantillonnage le plus complet possible. Nous en parlerons plus en détail.

                             - Enfin une illustration magnifique de l'esprit du collectionneur, c'est la figure de Rodolphe 2 de Habsbourg dont il sera question dans un autre article.
Il fit construire à Prague un bâtiment spécial pour abriter ses collections vers 1580 et il collectionnait les productions des artisans et artistes et aussi les merveilles naturelles.
Dans le même lieu il assemblait des choses de l'art (ARTIFICIALIA) et les curiosités de la nature (NATURALIA) Ce sont deux termes qui sont très utilisés dans le domaine des curiosités.

(Un livre remarquable d'Adalgisa  Lugli reprend ce titre (Naturalia et Artificialia) et je me permettrai d'en transcrire certains propos car ils sont très révélateurs du contenu et de l'esprit des curiosités.

R.Dumoux
www.viapictura.com

 

Tag(s) : #Répertoire iconographique