Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


photo R. Dumoux


                Il y a un rapport certain entre l'esprit du collectionneur des cabinets de curiosité et celui qui anime la création artistique.

                La psychologie de l'un et l'autre présente des similitudes.

               Dans les deux cas il y a, à la base, un mouvement mélancolique, une passion de la recherche, un goût du secret et du caché, la folie de l"accumulation et l'intérêt pour les jeux hybrides ou de transmutation des formes.
Il ya aussi une tendance fétichiste: chez le collectionneur comme chez l'artiste, il y a une recherche de pouvoir, de possession des objets et du monde. Ainsi que l'on peut le constater dans les pratiques artistiques.

 

photo R. Dumoux

 

 -------------------------------------------------
 

J'invite le lecteur à visiter le site  (www.viapictura.com) sous le lien dessin et plus de dessins, afin qu'il ait un aperçu d'une partie de mon travail graphique qui prend, au fil des années, un aspect de collection de curiosités avec un répertoire diversifié.
                 Egalement il est possible de considérer l'ensemble monumental peint d'au moins 30 toiles de 5 m x 3 chacune, comme une collection curieuse  d'oeuvres de très grandes dimensions.


photo R. Dumoux

 

 ------------------------------------------------

 

 Un certain nombre d'artistes importants ont des pratiques qui s'apparentent au monde des curiosités.

                  On a cité, entre autres, les collections  du peintre Miguel Barcelo par exemple, mais le travail de Mark Dion relève plus particulièrement des cabinets de curiosité.

                  Chaque pièce de Mark Dion ressemble à un musée où tout est ordonnancé.
Il produit des ensembles qui ressemblent à des cabinets de curiosité et parfois il se calque sur le modèle des anciens cabinets scientifiques.
                   En 2007 cet artiste a eu une exposition de son travail à Nîmes : "The Natural History of Muséum".

                   - Il utilise les classements des muséums d'histoire naturelle:
géologie, entomologie, archéologie, ornithologie, mammalogie..

                    - il se sert des présentations habituelles: bureaux en bois, étagères vitrées, caisses, cartons, bocaux, boîtes. Aucun ne ressemble à un meuble de notre temps.

                    - Le travail de Mark Dion est un effort de présentation du monde naturel et de ses divers sujets :
                   Il dresse un éventail de propositions: mammifères ,rongeurs,oiseaux, arthropodes, araignées à structure articulée et espèces disparues.

                  - L'humain n'est pas oublié: telle installation (intitulée "Théâtre du Monde") réunit un squelette humain et autour des objets, livres, appareils de musique ou de mesure, amphores fossiles,crânes d'animaux , d'oiseaux, et coquillages, accompagnés de statuettes primitives.

                    L'ensemble constitue un véritable cabinet de curiosité de collectionneur.

                   Cependant, cette entreprise de M.Dion qui apparaît surannée, cache un projet plus complexe. Il ne propose pas que des dispositifs de curiosité mais il se présente en position de chercheur:

                   - Par exemple, il prélève 1 m2 de sol de forêt tropicale, le transporte dans un musée
et procède en public à l'analyse des insectes qu'il contient, il les classe, les répertorie, les décrit.
                   - Il installe aussi une cabane d'observation de la faune et de la flore dans un parc naturel de Californie.
                  - D'autre part, certaines oeuvres fonctionnent comme des fouilles archéologiques. Par exemple dans les canaux de Venise ou dans la Tamise à partir desquels il tire de nouveaux cabinets de curiosité;
                 - Le projet de Mark Dion prend corps aussi dans des pièces importantes avec des représentations d'animaux (bison dans sa roulotte de foire)

                 - Il évoque aussi des naufrages de navires à l'occasion d'expéditions scientifiques. Ce sont des situations à partir desquelles il créé des cabinets de curiosité faits d'objets scientifiques et de découvertes diverses.

                   Ses installations sont comme les ruines du monde vivant.

                   "La ruine est la seule chose qui s'améliore en vieillissant."

                   Ces aspects ruiniformes sont en art un critère de profondeur méditative et on y retrouve le principe de mélancolie dont il a été question dans des articles précédents.

 


photo R. Dumoux


R. Dumoux
www.viapictura.com

 

 

Tag(s) : #Répertoire iconographique