Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'art appartient aux artistes, aux praticiens.


                   L'intérêt du blog Viapictura est est de créer une collection de recueils, de sources d'inspiration, d'exemples de formes d'art, de moments privilégiés ou d'expériences humaines particulières et significatives.

Dans un tel blog artistique il se peut que parfois des idées soient exprimées par rapport à l'époque, au moment actuel et à ce qui se fait ou se voit dans les domaines artistiques. Des positions peuvent être prises, sans perdre de vue les monuments de l'histoire de l'humanité.

                  On peut débattre de la politique, de son rapport avec l'art ou la création, affirmer que l'art est politique. Tout est possible tant que les visées finales ne desservent pas la condition humaine.

                  On peut penser que faire de la peinture figurative ( avec le métier des Anciens sur des thèmes historiques) est une démarche passéiste, réactionnaire, de droite ou d'extrême droite, national socialiste etc etc. (jusqu'à accuser la peinture d'être criminelle!)
Que fait-on de la poésie merveilleuse des peintres de miniatures, dans les arabesques ou les feuillages et grotesques "surréalistes" ?  Que fait on de la peinture chinoise et de Hokusaï ?? et de ses millions de dessins ? Etc Etc...


                   On peut penser que faire des installations avec des crottes de toutes origines, c'est le progrès. On le comprend d'ailleurs car on peut faire de belle oeuvres avec de la bouse de vache, de la paille, de la terre et de l'eau ou bien avec des crottes d'éléphant. C'est fort beau.
Pourquoi penser que c'est le progrès et que c'est une démarche de gauche?

                                                      _____________________________


La réponse : il faut regarder et écouter les artistes et les véritables praticiens.
L'art est à eux et ils peuvent en parler.

         Je travaille à des grisailles a tempéra sur des panneaux préparés me référant constamment au métier de Piero ou de Mantegna (aucun doute sur cet aspect du métier dans mon travail).

Cependant en même temps, je regarde la décomposition en évolution de champignons ou les taches formées par les fiantes d'oiseaux dans la nature comme  aussi les boulettes de déjection des rapaces nocturnes.
La pourriture d'un  gros champignon est étonnante et elle se termine en catastrophe dans un amas de poussières grisâtres. J'observe les oeuvres de Michel Blazy en évolution catastrophique,  comme les proliférations colorées guidées d'une sorte d'organisme créé par  un artiste qui ainsi envahit les murs et plafonds (au musée d'art contemporain de Lyon 2007) 

         Mais cela ne peut que stimuler la contemplation de Rembrandt, de Dürer ou bien des dessins de Vinci et les porter au pinacle pour s'en inspirer car ils représentent des entités.

Il faut pouvoir faire partager aux autres son enthousiasme devant le spectacle de la nature mais également stimuler une ferveur dédiée aux grandes oeuvres inspirées.

Un bon historien ou un bon gardien de musée a un rôle difficile à jouer maintenant.
Quelques philosophes parfois y parviennent comme dans le cas de l'exposition des desseins, cet automne 2007, au Musée des Beaux arts de Lyon... par le philosophe Jean Luc Nancy.

R.Dumoux
www.viapictura.com

 

 

Tag(s) : #l'art et la politique