Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Multiplication et diffusion des images.

(Je fais référence à un article de Chris  Sharp  art pers 395 en y exprimant mes expériences et réflexions personnelles.)


Actuellement  photos, blogs, revues, vidéos, galeries, sites internet, réseau sociaaux, produisent toujours plus d'art, de plus en plus.
C'est un bouillonnement actuel où tout se mixe comme une grande soupe où tout se délite. Les possibilités d'exposition et de circulation de l'art sont de plus en plus diversifiées et de plus, de fausses expositions offrent des possibilités infinies.
Des blogs  (tel Contemporary ART Daily à Chicago) sont très courants très répandus et avec eux on consulte à domicile plutôt que de voir des expositions en réalité. On peut visiter de fausses expositions.
C'est une production immense  comme si cette activité proliférante était devenue depuis 10 ans la principale activité de l'humain sur terre. L'abondance de cette production est devenue grotesque.
Autre exemple : l'auteur de l'article , Chris Sharp, relate l'expansion hypertrophique de Chelsea à New York : l'idée d'abondance a des proportions monstrueuses. Les galeries ont des proportions de musée des dimensions semblables à des palais et d'une richesse inouïe.
Il y a aussi l'explosion des publications qui produisent une myriade de périodiques qui nous dépasse et que tout lecteur même le plus  assidu ne peut couvrir.


Cette prolifération est à la fois, cause et effet de la multiplication des modes de circulation et de communication. Ce sont deux proliférations qui se multiplient l'une l'autre.
Les communications , les satellites, portables, réseaux sociaux et les trains grande vitesse, les avions constituent le réseau de circulation hyper développé de l'humanité sur toute la planète. C'est  un labyrinthe infiniment complexe de tunnels de circulation, le long desquels se propage la communication et l'art, provoquant d'autres connexions.

C'est comme si la principale activité humaine se déroulait dans ces parcours de plus en plus complexes.
Qu'il s'agisse de création ou de communication nous sommes devant une prolifération qui frise au grotesque, à l'outrance, excluant la Pensée, l'Inspiration ou le Génie.


Il s'agit là d'un phénomène énorme de ce début du XXI éme siècle qui  risque d'aboutir à un art basique et du quotidien, distrayant, ludique, et proche des parcours des centres d'attraction, assurant jeu et  convivialité entre les jeunes gens. Tout cela se déroule dans un vaste embroussaillage bruyant, non dépourvu de charme superficiel.

R.Dumoux
www.viapictura.com
 
 

Tag(s) : #Articles divers