Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'ORIENTALISME (article de 2011)

 

799px-Prise de la smalah d Abd-El-Kader a Taguin 16 mai 184
Capture de la Smala d'Abdelkader, 16 Mai 1843 par Horace Vernet.


Maintenant nous sommes ouverts à tout ce qui est international, cosmopolite, à toutes les cultures ancestrales que nous respectons. En cette époque post coloniale nous nous intéressons aux périodes colonialistes, en particulier en Orient.


             - L'épopée orientaliste fut un phénomène européen qui prend sa source au 18éme avec la traduction des mille et une nuits, qui provoque un rêve d'Orient. Beaucoup d'artistes s'embarquent vers l'Orient, vers le Bosphore. On pense à Delacroix, Chassériau, Fromentin, Gérôme et aussi aux anglais, allemands, italiens… depuis le romantisme jusqu'à Klee ou Matisse.
L'orientalisme s'intéresse à l'archéologie, aux monuments mais aussi aux coutumes, aux scènes de rues, paysages de désert mais aussi au harem, au sérail. L'orientalisme touche toutes les catégories picturales, le paysage, la peinture d'histoire ou la scène de genre et des thèmes très classiques.. Les peintures sont alors réalisées dans l'atelier, à base de photographies avec beaucoup de détails comme Gérôme. Ainsi on a pu considérer l'orientalisme comme une expression à l'écart des mouvements de l'époque tels que romantisme ou réalisme.
Delacroix est un grand orientaliste qui reste romantique. Le sujet traité est important mais c'est l'interprétation qui domine, en donnant le primat à la couleur. Il associe  l'aspect reportage  à l'interprétation poétique. La richesse des couleurs  et des matières, au lieu de décrire des détails, suggère l'émotion de l'orient et en révèle la couleur et les parfums..
Cependant d'autres peintres  restent dans un registre d'illustration réaliste à partir de photos.
D'autres peintres parviennent à se dégager de ce réalisme comme Eugène Fomentin  dans ses visions du désert  où il montre à  la fois le paysage mais aussi l''émotion biblique  et la rêverie qu'il suscite.

                            - L'Orientalisme est un ensemble de Thèmes où chaque artiste apporte son regard et sa technique. Un peintre académique demeure académique et un romantique reste romantique dans son travail orientaliste.
Les thématiques se perpétuent, perdurent de Guérin , Cogniat  à Matisse. Ce qui importe c'est l'approche ethnographique et les peintres voient les paysages, les villes, les objets Ils prennent des photos qu'ils vont utiliser à leur façon dans les ateliers. Comme ils n'ont pas accès à certains intérieurs, ils s'attachent à recréer des atmosphères et produisent des visions recomposées et littéraires.
De 1850 à 1870 la peinture orientaliste a beaucoup de succès. Les artistes sont très demandés d'où la répétition  des thèmes.
Aujourd'hui ce marché réapparait. Les tableaux orientalistes donnent une grande part à l'imaginaire, au rêve littéraire de l'Orient. Cette civilisation, on la fantasme dans les bains depuis Ingres et Gérôme, les hammams et aussi les paysages de désert.


                             - Le Désert dans l'orientalisme est un lieu d'épreuve , traversé par la mort et oblige à une palette réduite. Cela constitue une manière nouvelle d'aborder le paysage qui est au coeur de de la peinture du 19éme. C'est un regard sur l'infini. La découverte du désert revient à Eugène Fromentin qui a fait trois voyages en Algérie de 1846 à 1853 et a découvert ensuite l'Egypte. Il est aussi écrivain et il décrit le Sahel, le Sahara, les tempêtes de Sable , le sirocco, le Simoun redoutés des hommes comme des animaux des caravanes. Les peintres donnent des scènes d'épreuve de l'immensité.
Léon Belly peint la mer morte, le désert biblique de Sodom et Gomorrhe et ce n'est alors qu'un chaos de pierres.  Belly peint aussi les "Pèlerins allant à la Mecque", une avancée de caravanes de fidèles. Le soleil y brûle, c'est un camaïeu de gris ocres et bruns avec des taches de couieur vives au premier plan. Guillomet comme Fromentin peint le Sahara.
Le désert est l'un des lieux les plus emblématiques du paysage orientaliste, fascinant.

                           - La peinture d'histoire est  aussi un point  important de l'orientalisme. Suite à l'expédition d'Egypte les peintres se confrontent avec l'Orient et renouvellent  la peinture d'histoire, on s'éloigne du néo-classicisme : ce sera un rêve d'Orient avec l'inspiration romantique de Delacroix.
Guérin est un peintre d'histoire qui peint "Bonaparte réprimant une sédition au Caire". Gros peint Bonaparte visitant les Pestifférés de Jaffa. La Révolte du Caire de Girodet est vraiment aux antipodes du néoclassicisme et propose une nouvelle peinture d'histoire. Il faut encore citer Horace Vernet qui fut le peintre officiel de l'Algérie et Decamps peint la bataille décisive  de Navarin.

                           - Autre point important de l'orientalisme: la représentation de l'interdit : le Harem. L'orient est un rêve pour les peintres et le harem est le lieu du fantasme occidental. C'est un lieu secret caché. La première,  lady Wortley Montagu put visiter  un harem : elle décrit cela dans des lettres à son mari, "200 femmes alanguies dans les vapeurs et les conversations du bain". Le harem sera un tabou prétexte à toutes les audaces picturales. Renoir va s'inspirer du fantasme de ces lettres. Mais Ingres surtout : il peint l'odalisque à l'esclave où les corps sont comme enchâssés dans la  mosaïque de couleurs  des carreaux et des dessins géométriques des tapis. Son chef d'oeuvre sera le Bain turc comme la somme des beautés de son univers pictural. Plus tard Delacroix visite un harem et il pense que c'est le lieu préservé de la beauté antique. Pour lui c'est comme au temps d'Homère : la femme dans le gynécée avec les enfants, filant et brodant.

                            - Autre tendance de l'orientalisme:  Peindre la religion. On voit dans l'Orient le berceau des religions. Ainsi on veut mettre la Bible en images et aussi le culte musulman avec son pittoresque. C'est  un peu un défi car on est à l'encontre d'une tradition chrétienne. Au 19éme c'est un grand trouble pour les catholiques. Pour l'exégèse le Christ est incarné sous les traits d'un oriental, selon les sources de textes anciens ou de vestiges archéologiques.
Une biographie du Christ est publiée en 1835 par David Strauss et puis 30 ans après ce sera "la Vie de Jésus" de Renan. Certains dogmes catholiques explosent  avec ce livre le plus lu de son temps.
Quelle sera alors l'origine des représentations des peintres? car les artistes n'ont pu éviter cette révolution.
Après l'idéalisation pendant des siècles, ce fut la réalité brutale presque triviale au risque de tuer la Bible en la costumant de façon reconnaissable. (selon Fromentin)
Mais certains peintres vont essayer une accommodation à l'orientale tel H. Lehman élève d'Ingres. Il réalise une adoration des Mages  avec une Vierge réelle et des Mages avec des types ethniques bien différents et vêtus à l'orientale. Il s'inspire de Rubens mais n'a jamais été en Orient. Chassériau avec "la Toilette d'Esther" créé un air bien oriental. Ami de Chassériau, Gustave Moreau peint Apparition en 1876 : Salomé dansant devant Hérode voit apparaître la tête de Jean Baptiste. Pour ce tableau il s'inspire de photos de revues telles les femmes de tribus avec leurs voiles transparents et leurs bijoux.

                              - Il y a aussi un réalisme religieux. Et un réalisme historique.
Horace Vernet, après son séjour en Algérie est réaliste. Avec réalisme il peint un épisode biblique audacieux : "Thamar et Juda" Il recherche avec exactitude le costume des anciens hébreux et celui des arabes modernes. Horace Vernet peintre d'histoire  réalise  un extraordinaire tableau de 30 mètres de long, conservé à Versailles au musée de l'histoire de France : il s'agit de la prise de la smala de Sidi Ferruch par le duc d'Aumale contre Abdel Kader. Episode très important de la conquête de l'Algérie en 1843.
Gérôme également peint de façon archéologiquement exact le Golgotha. James Tissot de même peint une caravane de nomades dans un paysage de désert grandiose.

                              - Un problème pour le peintre orientaliste : Peindre le Sanctuaire inaccessible. Les peintres voyageurs transcrivent ce qu'ils ont vu malgré les interdits de l'Orient profond et de la religion musulmane. Le sanctuaire est interdit à l'étranger qui passe.Il faut dire que l'homme oriental est l'homme de foi que l'occidental n'est plus.
Gérôme grand voyageur peint "Prière publique dans une mosquée" et c'est une reconstitution de la plus ancienne mosquée du Caire. D'autres sanctuaires furent ainsi représentés et aussi à partir de photos.

               L'orientalisme semble d'actualité grâce à des expositions importantes ( musée d'Orsay par exemple) ou simplement par la présentation nouvelle d'oeuvres de Gérôme ou d'Eugène Fromentin avec ses paysages impressionnants du Sahara, comme "au pays de la soif"

R.DUMOUX
www.viapictura.com





 

Tag(s) : #La peinture