Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog



MONDIALISATION - GLOBALISATION - COLONIALISME - POST COLONIALISME - ORIENTALISME.

(Recherche à propos de la mondialisation, de ce qu'elle représente mais aussi de ses inconvénients. Cette quête se tourne en particulier du côté de l'art et de nombreux  exemples du passé ou actuels.)



Le concept de mondialisation, de globalisation, se réfère à la circulation du capital et de l'information dans le monde..
La mondialisation est une intensification des échanges humains à la surface du globe. Le domaine de l'art est  très présent  dans ces échanges.

Les Origines : Il y a 700 ans Marco Polo fit un voyage vers l'Asie et ainsi jeta un pont entre l'occident et d'autres cultures. Puis il y eut les conquêtes espagnoles, portugaises, et la colonisation en Afrique avec plus tard les mouvements de libération. La Globalisation résulte de ces échanges  plus ou moins contraints mais qui ont laissé des liens durables. (Elle est pacifique mais aussi conflictuelle). Le mot Globalisation est d'abord apparu dans les milieux politiques et économiques et maintenant elle est devenue essentielle dans l'art.
Ces origines historiques sont présentes dans l'actualité. A titre d'exemple, le musée du Louvre présente une exposition sur le peintre italien Giuseppe Castiglione qui fut peintre officiel, (portraitiste) à la cité interdite : il fut depuis 1714 et pendant 50 ans acteur des échanges qui ont existé entre l'Orient et l'Occident.

- Jean Hubert Martin dit que "la mondialisation a commencé il y a 5 siècles lorsque l'occident a reconnu que nous vivons sur un GLOBE  et que les portugais ont commencé des échanges avec le Bénin." De nos jours il y eut une intense accélération à partir de de 1989 et des années 90 à cause de la fin du mur de Berlin mais aussi avec la multiplication et la baisse des prix des liaisons aériennes et enfin avec le développement des relations électroniques..

La mondialisation est une une intensification  des relations humaines avec des effets positifs mais aussi négatif. Il est possible d'exporter les ressources naturelles et humaines, de les échanger mais cela contraint à la standardisation des produits  et à l'uniformisation dans tous les pays du globe.

Comme effet positif elle permet l'évolution de certaines cultures et leur rayonnement mondial, comme les aborigènes qui grâce à la peinture savent s'adapter à la vie actuelle.
 
La mondialisation doit avoir comme objectif majeur, la reconnaissance de la diversité  et de l'originalité des cultures et leur respect mutuel.
                                       (Ainsi le culte des ancêtres est bien reconnu  et valorisé de façon légitime  dans le cas des Aborigènes  ou de peuples africains  tels les Dogons )

- Le Commissaire d'exposition Jean Hubert Martin s'intéresse à des artistes qui réalisent des oeuvres pour une  communauté et il les cherche en dehors des réseaux de l'art contemporain… l'A. C. qui ne reconnait comme artistes que ceux qui montrent leurs oeuvres dans le circuit culturo-commercial des galeries et musées.

- Autre point de vue sur la Mondialisation : Pour Vittoria Noorthoorn (biennale de Lyon 2011) la mondialisation représente le triomphe de la culture occidentale, le sommet de son expansion, sommet d'une économie et d'une technologie.
Mais Mme Noorthoorn  se demande si la mondialisation civilise? On remarque  une civilisation (avancée) qui développe les massacres, contre l'homme, contre la nature ou l'éducation.


Autre interrogation pour ce qui est de l'art : l'information galopante des formes et formules produit  la même pratique artistique partout dans le monde. Au lieu d'un véritable courant artistique n'est ce pas plutôt une dégradation générale du concept de l'art ?
Enfin, les biennales, selon cette commissaire, devraient justement être l'occasion de lutter contre l'uniformisation des langages soutenus par le marché, au lieu d'être au service du marché et de l'uniformisation.

- Toujours à propos de mondialisation et globalisation : selon  Henry Hugues la mondialisation n'est pas nouvelle : dès 1943, Mac Luhan rapporte qu'on lui a dit :" le transport aérien, la télévision abolissent les distances et l'exotisme. La standardisation culturelle est ébauchée et ne fera que croître. D'autres innovations technologiques élargiront encore l'horizon et feront disparaître les anciennes catégories bien cloisonnées de nos provinces. Et ainsi les cultures nationales, nationalistes seront condamnées à disparaître."
De nos jours, la mondialisation, il faut en rechercher les origines bien avant et remonter par exemple aux Lumières  et aux évolutions qui ont succédé. Plus près de nous il y eut 1989 qui fut un ébranlement pour le monde occidental, la fin de notions stables et d'identités. Ainsi nos vivons dans des temps instables, une crise mais aussi des potentialités nouvelles.
  
- Selon Nicolas Bourriaud (Beaux Arts Magazine) la mondialisation fait apparaître un mouvement de pensée qui serait pour la 1ère fois planétaire. C'est la fin de la dualité colon colonisé, ou de l'opposition Nord Sud.
Dans le monde de l'art  les débuts de la globalisation remonte à 1988, 1989 à  la Biennale de Venise avec des artistes non occidentaux et plus tard au centre Pompidou en 1990 avec une exposition mémorable : les Magiciens de la terre. C'est alors comme une expansion horizontale sur la surface du globe, correspondant à la période du post colonialisme, à la suite de l'européo-centrisme..

On le comprend, la notion de mondialisation se conjugue avec celles de colonisation, de post colonialisme, par exemple aussi d'orientalisme ou de populations cosmopolites des mégalopoles en perpétuel mouvements. Autant de notions qui donnent l'image d'un monde qui est en perpétuel mouvement. 

 

L'humain  existe et évolue  maintenant depuis le départ d'une gare TGV de province jusqu'à Sao Polo ou Canberra via le trafic aérien , les métros , villes de banlieue, Schangaï, les gares et aérogares.  C'est comme si l'humain était en perpétuel déplacement à la surface du globe selon des suites ininterrompues de tunnels, de labyrinthes rythmés par des échangeurs.  Ce mouvement s'accompagne de tout l'arsenal humain; de l'argent, des biens de consommation, des espèces animales, des poissons, des fruits ou légumes parfois interdits, des insectes, des idées, des oeuvres d'art dans un flux perpétuel.
Va et vient permanent, il n'y a ni jour ni nuit, cela se passe dans l'espace du globe mais cela se passe aussi dans le temps, dans la pensée historique.

En art les exemples sont passionnants de ce va et vient entre le passé et l'actualité. On parle de l'expression des ancêtres chez les aborigènes d'Australie et l'on en débat comme d' oeuvres d'actualité. Il est heureux de constater une vérité commune, la même lumière  à diverses époques ou moments de l'histoire. Cette vérité universelle semble s'imposer au delà des bavardages et des positions ironiques, du crash, du clash ou de la farce.

 

___________________________________________________________________

 

L'ORIENTALISME


En ces temps de la mondialisation nous sommes ouverts à tout ce qui est international et cosmopolite, à toutes les cultures ancestrales que nous admirons et respectons. C'est une époque post coloniale et nous sommes interpelés par le passé colonialiste. Ainsi, l'épopée orientaliste au 19 éme (forme de mondialisation)  fut très importante pour l'Occident et les conséquences durables jusqu'à nos jours.

On ne compte pas les parutions ou les expositions qui font état des écrits ou des travaux gravés, peint  écrits ou photographiés du 19 éme siècle. Pierre Loti, Eugène Fromentin  ont parcouru le monde et rapportent des dessins des peintures et photos provenant d'un Orient très élargi aux Iles Marquise ou à Tahiti (Pierre loti) Léon Cogniet  peint l'expédition d'Egypte et Vivant Denon travaille à La Description de L'Egypte pour ensuite créer le Musée du Louvre  qui reste une ensemble exceptionnel. Il y eut encore Chassériau, Gérôme
L'orientalisme est un phénomène européen qui prend sa source au 18 éme dans la 1ère traduction des mille et une nuits. C'est un rêve d'orient qui va traverser tout le 19 éme et beaucoup d'artistes s'embarquent vers l'Orient et le Bosphore, pour l'archéologie, le retour aux sources, c'est à dire, l'antiquité retrouvée.
L'orientalisme est un ensemble qui touche toutes les  catégories picturales telles que le paysage, la peinture d'histoire, le déserter l'immensité, l'interdit du harem et la religion. Il me sera nécessaire d'écrire un article développant ces divers aspects d'une grande richesse iconographiques.

 

___________________________________________________________________

 

La mondialisation, c'est aussi maintenant ces monuments historiques visités par des milliers de personnes de toute nationalité sans distinction de culture.

La vérité est sans doute là dans cette recherche d'une lumière commune qui conduit l'humain à se ressourcer dans la pensée des ancêtres. La recherche d'un nouvel humanisme qui prend en compte le respect de  la vie sous toutes ses formes y compris la sauvegarde de la planète, au delà d'une culture de la mort.

R.Dumoux 

www.viapictura.com

Tag(s) : #Articles divers