Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

masqueDogon Crédit photo : © Vincent Bournazel -> voir son site


Il s'agit d'une exposition qui eut lieu au musée du quai Branly à Paris. J'écris cet article car il entre dans mes préoccupations sur les arts des origines. Arts qui se soucient des ancêtres et des cultures autres que l'on admire et respecte.
D' autre part je travaille à une grande toile destinée à mon ensemble monumental de 40 tableaux de 5 mètres x 3  ( voir le site  www.viapictura.com) :  cette toile a pour thème l'AFRIQUE et pour ce travail monumental j'ai du faire diverses recherches et finalement les Dogons ont une place importante  et en particulier les danseurs Dogons avec les masques Sirige (masques de 4 à 5 m de haut sur la tête)et Kanaga (en forme de croix de Lorraine) bien connus. Ces masques seront particulièrement mis en évidence dans ma toile.

_________________________________________

 

Les Dogons sont un peuple du Mali au Bandiagarra où existent des falaises rocheuses trouées de grottes, endroits sacrés qui ont reçu les dépouilles des défunts. Dans ces lieux on a découvert de nombreuses sculptures qui étaient restées cachées.

Les Dogons sont environ 400.000 et ceux qui les ont précédés sont appelés : Tellem, les gens d'avant. (Avant les Dogons il y eut aussi les Djénnenké à Bandiagarra au 11 éme siècle). Les Dogons sont arrivés à Bandiagarra vers le 14 éme siècle et ils ont un grand sens artistique.


Les sculptures Dogon sont des effigies religieuses austères et dépouillées : elles sont le réceptacle de l'énergie vitale du défunt. Objets de recherches depuis le 19 éme siécle, elles évoquent les origines mais représentent aussi des objets du Quotidien.  Elles sont également destinées à la lutte contre la stérilité, avec des sculptures à la gloire de l'union des deux sexes.

Les 1ers habitants de la falaise de Bandiagarra furent les Tellem : ils  ont réalisé des sculptures très modernes proches de nous. Tout y est très stylisé comme des statues planches sans ornementation. Les visages ne sont pas détaillés. C'est l'évocation d'un mystérieux esprit, sans représentation précise.
Ailleurs à Tintam les sculptures sont des réalisations d'animistes : ce sont des statues d'hommes aux bras levés pour implorer les ancêtres  ou demander de la pluie. Ces sculptures représentent aussi des maternités. Elles sont adaptées à la vie religieuse et à l'expression des mythes Dogon. Le style est parfois simplifié et les formes géométriques. Telle statue d'un penseur, gardien du mythe, se présente sans attribut ni vêtement. Seule sa tête est imposante.

_________________________________________


Le MONDE des MASQUES DOGON.

Dumoux IGP3160
"Africa" détail de la toile de 5 mètres x 3, en cours d'éxécution" R. Dumoux © viapictura.com

 

Depuis 1930 Marcel Griaule a étudié les masques Dogon. Si les statues sont anciennes, les masques sont actuels. Chaque année il y a de nouveaux masques. Les masques interviennent à l'occasion de deuils. Ils accompagnent l'âme du défunt jusqu'à l'autel de la famille. Le défunt devient un ancêtre. A l'occasion de la fête du SIGUI on célèbre le 1er ancêtre, sa mort, ses funérailles. Cette fête a lieu tous les 60 ans.


Griaule a inventorié 68 types de masques correspondant à un personnage ou à un mythe. Ils représentent les éléments de l'univers, leurs formes sont géométriques avec des yeux rectangulaires. Le danseur a un costume de fibres.
Une sortie de masques est grandiose.
- le masque SIRIGE est très important et il est surmonté d' une étroite planche, jusqu'à 5 m de hauteur. Le porteur de ce masque est fort car il le balance d'avant en arrière jusqu'à toucher le sol. Son costume est fait de fibres et de bracelets de fibres aux bras et aux jambes.
- le masque Kanaga très important aussi est surmonté d'une grande croix en forme de croix de Lorraine : le danseur fait des mouvement tournoyants qui évoquent la création du monde.


D'autres masques Dogons représentent divers animaux : lièvre gazelle, singe,bovidés , éléphant, autruche etc. Il y a aussi des masques humains : guérisseur, chasseur, jeune fille.
Tous ces masques expriment la cosmogonie Dogon.
Divers objets symbolisent aussi la cosmogonie: il y a les sculptures de volets, de greniers de portes, des piliers évoquant la philosophie Dogon.


Malgré une société modernisée, malgré les échanges dus au tourisme et le contact avec l'Occident, la culture et l'identité Dogon persistent.

R.Dumoux
www.viapictura.com

Tag(s) : #Répertoire iconographique, #Ensemble Monumental Peint