Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Ce que pourrait être la peinture de l'avenir."

Quel sera le but de la peinture de l'avenir ?
Comme pour la poésie, la musique et la philosophie : il s'agit de donner des sensations qu'on ne connaissait pas avant.
Et dépouiller l'art de tout ce qu'il contient de routine.

Supprimer l'homme comme point de repère, moyen d'exprimer un symbole, une pensée, une sensation.
Se libèrer enfin de ce qui a entravé la sculpture : l'anthropomorphisme. Et voir l'homme en tant que chose.
C'est la méthode de Nietszche.
Une oeuvre d'art vraiment immortelle ne peut naître que par la révélation.

C'est peut être Schopenhauer qui a le mieux exprimé le moment particulier de la révélation en disant :
"Pour avoir des idées originales, extraordinaires, peut-être même immortelles, il suffit de s'isoler si absolument du monde et des choses pendant quelques instants, que les objets et les événements les plus ordinaires nous apparaissent comme complètement nouveaux et inconnus, ce qui révèle leur véritable essence."

Maintenant au lieu de la naissance d'idées originales extraordinaires, immortelles, figurez vous la naissance de la pensée d'une oeuvre d'art, peinture ou sculpture, et vous aurez là, le principe de la révélation en peinture.

Une révélation peut naître tout à coup, et aussi provoquée par la vue de quelque chose, édifice, rue, jardin. Elle appartient à un genre de sensations étranges que je n'ai observé que dans un seul homme : Nietszche.
Lorsque Nietszche parle de son Zarathoustra, il dit : j'ai été surpris par Zarathoustra et là, se trouve toute l'énigme de la révélation qui vient soudainement.
Lorsque la révélation résulte de la disposition de choses, l'oeuvre qui se présente est liée avec ce qui a provoqué sa naissance. Elle lui ressemble mais d'une façon étrange.
C'est comme la ressemblance entre deux frères et comme l'image que nous voyons en rêve d'une personne  et cette personne dans la réalité : c'est, et en même temps, ce n'est pas la même personne : il y a une légère et mystérieuse transfiguration dans les traits.

Je crois que, comme la vue en rêve d'une personne est une preuve de sa réalité métaphysique, la révélation est la preuve de la réalité métaphysique des hasards qui nous arrivent."

Les mêmes sensations pour le peintre se font sentir lorsqu'il réalise des portraits. Le portrait qu'il peint s'approche du modèle, de ses façons d'être diverses et mystérieuses, mais aussi il semble en être à mille lieux. D'autres versions du portrait de la même personne vont créer cette sensation d'étrangeté et d'aller-retour entre le ressemblant et l'absence et par là créer cette révélation de la personnalité du modèle, la recréation de sa réalité métaphysique.

R.Dumoux

www.viapictura.com
 

Tag(s) : #La peinture