Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Carpaccio.
 Peintre à Venise au 15éme siécle.

Une oeuvre illustre de Carpaccio :
St Georges et le Dragon.

Georges était un chevalier errant au Moyen Age. Il arriva en Capadocce dans la ville libyenne de Séléné qui était affligée par un fléau horrible : la férocité d'un dragon auquel les habitants devaient offrir chaque jour une victime, tirée au sort.
Un jour le sort tomba sur la fille du roi Aia : elle fut abandonnée près d'un lac proche de la ville.
Alors Georges intervint et  réussit  à blesser ce dragon monstrueux et à le faire prisonnier.

 

168948287-c84bfdde58.jpg

 

- Carpaccio dans sa toile "St Georges et le dragon" représente une cité idéale Séléné, au bord de la mer près du Caire peinte comme une ville exotique.
Il y a dans ce tableau comme une nostalgie pour l'époque de la chevalerie et en particulier une inspiration venant des romans français du Roi Arthur des 12 et 13éme siécle.

- Les Sources de Capaccio

Carpaccio est sans doute le peintre le plus cultivé, le plus intellectuel du Quattrocento à Venise. (dont il connaît les livres illustrés)
Capaccio fait référence aux bas-reliefs classiques.
Ses inscriptions hébraîques sont traduisibles ? De même ses partitions  de musique étaient lisibles.
Carpaccio revient parfois aux romans courtois.
Il transpose Boccace et les métamorphoses d'Ovide et les triomphes de Pétrarque.
Dans ses peintures, il utilise l'héraldique, l'astrologie  et il connaît les livres d'Heures.
Il se rapporte aux  légendes tissées dans les tapisseries. (comme celle fameuse de St Etienne)


- Technique de Carpaccio.

Outre des tableaux tels que  St Georges, Carpaccio a peint de très grandes toiles qui renseignent sur son métier.
Ces toiles appelées "téléri" mesurent de 5 à 6 mètres.
Carpaccio prépare son support à base de plâtre et de colle de peau. Puis il ébauche à l'aide d'une tempéra  mixta en couches très minces  qui créent une trame très dense, avant une exécution finale plus colorée et soutenue.

Dans ces téléri la structure graphique est constante et très précise. Par exemple on découvre sous-jacent  le dessin complet de St Georges combattant le dragon. Il y a une priorité accordée au dessin et cela créé la poétique profonde de l'oeuvre.
Chaque tableau est né d'un long et patient travail basé sur des dessins très nombreux et approfondis.
On imagine aussi que ces dessins  nombreux sont un réservoir de pièces fixes qui peuvent s'emboîter et se redistribuer dans de nouvelles toiles. Carpaccio a perfectionné une pratique du dessin issue des Bellini sur les chantiers des grandes peintures narratives.

On pourra remarquer comment cette pratique picturale de Carpaccio a peut-être inspiré le développement de mes grandes toiles de 5 mètres.


R.Dumoux
www.viapictura.com

Tag(s) : #Répertoire iconographique